En hiver, comment choisir son hivernage pour piscine ?

Une piscine doit être couverte lorsqu’elle n’est pas utilisée, en particulier en hiver. Pour ce faire, la mise en place d’une bâche d’hivernage présente de multiples avantages, à savoir, sécurité, conservation, confort. Actif ou passif, on peut choisir le modèle qui s’adapte le mieux à une piscine. Deux méthodes se trouvent à votre disposition pour protéger ce bassin artificiel : hivernage actif et hivernage passif.

 

Pourquoi doit-on installer un hivernage ?

La majorité des piscines ne supportent pas l’hiver. C’est la saison où elle subit toute sorte de désagréments à cause de la pluie ou du gel. Ces éléments peuvent présenter de réel danger sur les installations, c’est pourquoi il est indispensable d’utiliser un hivernage. Ce dernier permet d’assurer avant tout la protection des matériels de la piscine, mais aussi pour éviter la fissure des parois ainsi qu’une quelconque déformation. Ensuite, l’installation d’un hivernage consiste à faciliter la remise en œuvre de la piscine lors de sa réouverture au printemps. Sans cette couverture spéciale, elle risque de faire l’objet de plusieurs saletés qui seront difficiles à nettoyer. Manifestement, l’hivernage est une opération délicate pour garder sa piscine en bon état.

  

Différence entre hivernage passif et hivernage actif

Le choix d’un hivernage, actif ou passif, dépend en premier lieu de la région à laquelle la piscine est installée. Si celle-ci est construite dans une région à gelées et qu’un circuit hors gel ne fait pas partie de la filtration, alors la mise en place d’un hivernage passif est inéluctable. Cette option nécessite l’arrêt total du fonctionnement de la piscine et la couverture est obligatoire pour ce genre d’hivernage. Contrairement à cela, l’hivernage actif a pour rôle de faire tourner au ralenti la piscine dans un intervalle de temps de deux à trois heures par jour en hiver. Ce choix convient uniquement aux régions au climat tempéré et il est possible de profiter visuellement sa piscine tout l’hiver, sans sa couverture bien évidemment. Pour information, le mode passif est souvent recommandé pour les résidences secondaires, car la tranquillité y règne énormément.

 

 Bâche opaque ou filet, quel type fera une meilleure couverture pour sa piscine ?

Pour couvrir une piscine, on peut opter pour deux types de bâches d’hivernage : la couverture opaque étanche et la couverture filet non étanche. La première profite d’une fabrication en PVC et d’un traitement spécial anti-UV. Sa caractéristique obscure vise à stopper le développement des algues et autres germes dans l’eau. Quant à la seconde, la bâche filtrante non étanche, celle-ci est inaltérable, facile à manipuler et résiste aux UV. Le filet permet le passage de l’eau et filtre les déchets. Seul inconvénient de cette couverture, c’est qu’elle laisse passer la lumière, une option qui favorise la poussée des algues et d’autres fines salissures.

 

Pour cette bâche filet, la vérification régulière de l’état de l’eau reste indispensable et un traitement spécial est à effectuer si c’est nécessaire. De ce fait, ce type de couverture est déconseillé pour les gens qui ne disposent pas assez de temps pour surveiller leur piscine.